2017-02-22

Esprit renard

Je suis assez bousculée par ma découverte et je ne sais pas quoi trop en penser.
Il y a quelques jours en sortant mon chien en bas de chez moi j'ai trouvé ceci



J'habite une rue en cul de sac devant le train avec des panneaux antibruit tout au bout du cul-de-sac un petit chemin qui longe un chalet et puis une petite prairie à Moutons et derrière l'immeuble  les vignes et puis le bois.  Ce n'est pas encore vraiment tout à fait la campagne mais c'est vrai qu'il nous arrive de voir des animaux l'hiver qui descendent dans les vignes tard le soir ou au petit matin.
Ici le chien n'a rien trouvé,  c'est moi qui ai découvert ce crâne en bas d'un petit ruisseau à sec et vuson état ancien et son odeur de terre,  je pense qu'il a du être déterré par les crues de neige et emmené en bas du ruisseau qui après la neige est déjà à sec.




Comme je ne suis une campagnarde que depuis une bonne dizaine d'années et que la majorité de la dentition manque ainsi que le fait que le crâne a perdu ses os à certains endroits ( nez)  j'ai d'abord pensé à un lièvre mais vite écarté cette idée car il y a un emplacement pour des canines assez importantes mais je n'avais vraiment aucune idée de ce que cela pouvait être,  franchement on est loin de trouver un crâne tous les jours !!
Je me suis donc mis dans un état de méditation et fait de la communication animale  et cela a jailli d'un coup : Renard ,  je suis un renard. Tu devais me trouver .

C'est tout ce que j'ai obtenu comme information et bien sûr j'ai de suite vérifié et en effet il s'agit bien d'un crâne de renard d'environ 13 cm ou plutôt de sa partie supérieure.



Je suis beaucoup trop perturbée pour obtenir d'autres informations parce que cela me touche énormément et je ne sais pas quoi en penser .  Le chamanisme ce n'est pas mon rayon moi c'est plutôt le Reiki et ce type d'énergies.
Mais cela fait quatre ou cinq ans que j'ai des contacts répétés avec des renards  je n'ai jamais prêté plus attention que le moment présent vécu qui n'est pas toujours facile.




En effet si le premier contact  c'est une magnifique renarde qui m'a fait passer un message extraordinaire de respect de la terre mère et qui par la suite quand je l'ai revue avec ses cinq petits est venue manger aux pieds de ma portière de voiture des croquettes pour chien que j'avais tant cette pauvre fille mourrait de faim, c'était un moment magique .
Ensuite ce fut bien plus dur et triste car le suivant fut un jeune renardeau grièvement blessé qu'un salopard est venu jeter dans mon jardin pour se débarrasser du problème. Paralysé de l'arrière train, épuisé, je me suis battue avec le garde chasse pour le porter moi même au centre des animaux sauvages.  Qui n'a malheureusement rien pu faire pour le sauver. il m'a dit qu'il avait du être traîné pendant les kilomètres par une voiture donc il est totalement impossible qu'il ai pu atterrir dans le haut de mon jardin en grimpant toutes les marches pour y arriver. Rouky s'est endormi doucement et j'ai pleuré comme une madeleine...




Rouky deux s'est présenté lui aussi   Sans doute descendu du bois derrière, malade, les yeux collés quasi , titubant. Savez vous qu'ils viennent demander de l'aide à nous les humains ? A nouveau que pouvais je faire ... cette fois les centres d'animaux sauvages ne prennent plus les renards et le garde chasse les abat. Je lui ai dit que je ne pouvais rien faire hélas et que si sa souffrance était trop grande il fallait qu'il reste la pour qu'on vienne la lui abréger ou que sinon il fallait qu'il file se cacher et mourir seul. Fichue impuissance.



Et puis cet hivers un autre encore , dans les vignes cette fois , au petit matin. En bonne santé celui la , affamé de l'hiver. Si vous saviez comme je lui ai crié de partir, de ne pas s'approcher des humains, le moins possible en tout cas... il m'a regardé longuement puis est filé vers le haut des vignes et le bois.
Mon chien les jours d'après s'est mis à chasser les campagnols dans la neige et les tuer bêtement pour le plaisir , pffff.... tous ceux que je n'ai pas réussi à l'empêcher de prendre je les ai déposés en haut des vignes, je ne sais si c'est renard mais ils ont bien été trouvés ensuite ...

Alors voilà,  ceux qu'on voit dans les vignes ok, mais ceux qui viennent demander de l'aide, celui qu'on jette dans mon jardin , celle qui descend contre la voiture et puis ce crâne au bout du petit chemin ou je passe trois fois par jour. Chaque jour ... Ça finit par faire plus que du hasard et
j'avoue ne plus savoir quoi ni comment penser , je sais juste que j'ai un immense respect pour ce crâne , je ne sais pas encore pourquoi il est chez moi ni ce que je vais en faire ...
La il est posé sur une Orgonite animale ... il y est bien pour le moment, sans doute faudra t il qu'il trouve place dans la sienne, ça me fait penser qu'il faudrait que je vous parle des Orgonites 

2 commentaires:

  1. J'ai adoré ton récit car je suis moi-même très proche de la nature et en voyant la tête j'ai tout de suite pensé à un renard, cela m'est venu tout seul. je ne fais pas de communication animale comme on l'entend généralement mais habituée à vivre pendant trente ans en montagne avec la forêt à la limite de chez moi, j'ai rencontré tellement d'animaux sauvages qu'ils se sont habitués à moi et moi à eux, notamment des sangliers, des laies dont les petits venaient manger à mes pieds ! entre bêtes on se comprend !
    Donc, j'aime ton blog, ton état d'esprit et j'en suis ravie; ah oui, j'ai oublié de me présenter, je suis Justine du PdP.
    A bientôt ici ou là-bas

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton commentaire :-)
    Le crâne de renarde est a présent inclus dans une orgonite :-)

    RépondreSupprimer